L’illusion du rêve américain: riche comme pays, pauvre comme peuple!

L’illusion du rêve américain: riche comme pays, pauvre comme peuple!
America

Dans le paysage économique mondial, les États-Unis se démarquent en tant que nation la plus riche en termes de produit intérieur brut (PIB), avec un montant impressionnant de près de 27 billions de dollars. Cependant, cette richesse ne se traduit pas nécessairement par la prospérité de ses habitants. Bien que l’économie américaine soit enviée dans le monde entier, elle ne figure même pas parmi les cinq premiers pays en termes de revenu par habitant, une mesure qui offre une vision plus réaliste du bien-être économique individuel.

Le PIB des États-Unis, qui représente la valeur totale des biens et services produits au cours d’une période spécifique, a atteint des chiffres records cette année, le positionnant comme l’économie la plus riche en termes de PIB annuel. La Chine, avec une population plus de quatre fois supérieure à celle des États-Unis, se classe au deuxième rang, bien qu’à une distance considérable.

Malgré le climat actuel d’inflation persistante et l’attente d’une augmentation des taux d’intérêt, le PIB des États-Unis a montré une croissance solide au troisième trimestre de cette année. Comme le rapporte The Messenger Business, cette croissance a été en partie stimulée par l’économie des « Goldilocks », renforcée par des événements nationaux tels que les tournées de Beyoncé et Taylor Swift et le succès du film « Barbie ».

La croissance du PIB des États-Unis a été enregistrée à 5,2%, selon le Bureau of Economic Analysis du Département du Commerce, un taux qui surprend positivement dans un contexte de croissance économique mondiale lente. En comparaison, de nombreux autres pays connaissent une croissance économique beaucoup plus modeste.

Malgré ces chiffres impressionnants, le PIB total ne reflète pas la répartition de la richesse parmi les citoyens. Un autre indicateur, le PIB par habitant, mesure la production économique par personne. Sur ce plan, les États-Unis ne figurent pas parmi les économies les plus riches du monde, se classant au septième rang.

Le PIB par habitant aux États-Unis a dépassé les 80 000 dollars en octobre, selon les données du Fonds monétaire international. Cependant, au Luxembourg, qui occupe la première place du classement mondial, le PIB par habitant a dépassé les 135 000 dollars, faisant de ses habitants les plus riches au monde, du moins selon cet indicateur.

La taille de la population est un facteur crucial dans ce contexte. Le Luxembourg, avec une population d’environ 660 000 personnes, est un centre financier majeur en Europe. Lorsque sa richesse est répartie entre une population relativement petite, le PIB par habitant du pays augmente considérablement.

L’Irlande, en deuxième position pour le PIB par habitant, possède une économie très avancée avec des secteurs tels que la technologie, les sciences de la vie, les services financiers et l’agroalimentaire. Elle est également un aimant pour de nombreuses multinationales, grâce à son régime fiscal favorable, et ne compte que 5,2 millions d’habitants.