Entente majeure : Hyundai et Toyota s’engagent dans l’aventure de l’hydrogène à l’échelle planétaire

Entente majeure : Hyundai et Toyota s’engagent dans l’aventure de l’hydrogène à l’échelle planétaire
Hyundai 

Dans les couloirs de la récente Conférence des parties (COP28) à Dubaï, un accord de collaboration fut scellé, marquant un jalon crucial pour l’avenir de l’industrie automobile et de l’écosystème mondial de l’hydrogène. Hyundai, le géant sud-coréen de l’automobile, s’est distingué en prenant l’initiative d’un tel partenariat stratégique. Des acteurs clés, dont le ministère sud-coréen de l’Environnement, Korea Water Resources Corp., le Global Green Growth Institute (GGGI) et SK E&S, ont été partie prenante de cette entente, soulignant l’importance et la portée multisectorielle de l’engagement.

Le principal objectif de cet accord repose sur une mission ambitieuse : lutter contre le changement climatique par l’accélération du développement de l’écosystème mondial de l’hydrogène. Hyundai s’est engagé à partager son savoir-faire et ses expériences en technologies liées à l’hydrogène, acquises au sein du marché sud-coréen. Ces connaissances seront propagées par la présentation d’études de cas et par l’offre de conseils pour des projets novateurs à base d’hydrogène. De son côté, l’institut GGGI se chargera de préparer un rapport d’évaluation, s’appuyant sur ces études de cas pour en tirer des conclusions probantes.

Plaçant l’hydrogène « vert » au centre de l’initiative, Hyundai souhaite promouvoir l’industrie du biogaz par le biais de la méthode « Waste-to-Hydrogen ». Cette technique révolutionnaire consiste à utiliser le biogaz produit à partir de déchets organiques pour fabriquer de l’hydrogène propre. Par cette démarche, Hyundai espère transformer le méthane, une source de pollution notoire, en un vecteur d’énergies renouvelables, ouvrant de nouvelles perspectives dans le domaine de la durabilité.

La vision à long terme de Hyundai est la création d’une entreprise hydrogène complète, intégrant l’ensemble de la chaîne de valeur, de la production à la distribution. Des pôles régionaux de mini-production pourraient émerger, stimulant la croissance d’industries basées sur l’hydrogène, avec un focus sur son application dans le domaine des véhicules et la mise en place d’un réseau de distribution efficace, incluant des bornes de recharge.

La réussite de cette entreprise repose sur la collaboration des différents partenaires. Le ministère de l’Environnement a pour mission de soutenir la distribution des véhicules à hydrogène et d’encourager l’installation de bornes de recharge. Korea Water Resources Corp. apportera son expertise technique en matière de production et d’utilisation d’hydrogène, tandis que SK E&S promet de jouer un rôle clé dans l’exportation du modèle économique de l’hydrogène liquéfié à une échelle globale.

Hyundai n’est pas seul dans sa course vers l’hydrogène. Toyota, une autre figure emblématique de l’automobile, s’investit également en Europe. Le constructeur a récemment dévoilé ses plans au Kenshiki Forum, affirmant son intention de déployer l’hydrogène sur le Vieux Continent.

Toyota Europe travaille sur la création de la Hydrogen Factory Europe, une initiative qui visera à coordonner la commercialisation de la technologie hydrogène et de ses applications. Cela couvrirait une gamme étendue de véhicules, des plus légers aux poids lourds, en passant par les bus et les navires.